L’aventure britannique de Zahra: la suite

Hello the team ! I hope you are well ! I miss you so much. I follow you by facebook, you are always amazing ! I just give you some news about my experience in England. That’s why…  Je plaisante, je ne vais pas vous la faire à l’anglaise… Je reviens à ma langue maternelle.

Cela fait déjà deux mois jour pour jour que je vis dans cet île britannique, plus précisément à Hastings. Je suis logée chez Penny, dans une très grande et belle maison, qui a pour habitude d’accueillir de nombreux étudiants étrangers.

Effectivement, je ne suis pas la seule à vivre avec Penny. Durant ces deux mois, la maison a connu du turn-over, des jeunes venants de différents pays, voire de continents :  un couple de tchèques, deux polonais, une japonaise, deux chinois qui jouent parfaitement du ukulélé et même des français ! Pour la majorité de ces jeunes, ils ont souhaité découvrir l’Angleterre par le biais du dispositif Helpx (une fiche existe sur le guide de la mobilité, vous êtes géniaux ! ). Le principe étant de participer aux activités de la maison (cuisine, nettoyage, jardinage, bricolage, etc.) en contrepartie d’une rémunération en nature : logement, nourriture, transport.
Je trouve le dispositif très intéressant lorsque vous avez un petit budget et que vous souhaitez découvrir un autre pays. Par contre, faire très attention aux surprises, la japonaise pourrait vous raconter quelques anecdotes.

Quant à Penny, c’est une femme exceptionnelle. Elle a plus d’une soixantaine d’année, avec une énergie toujours aussi débordante ! J’ai parfois du mal à la suivre… pas seulement à la maison mais également à la clinique où j’effectue mon stage. En effet, Penny est également ma patronne. Je passe environ 80% de mon temps avec elle. Nous avons une relation très étroite, nous faisons les courses, la cuisine ensemble. Je la considère un peu comme ma deuxième mère. Ce que j’apprécie chez elle, c’est qu’elle sait différencier la vie professionnelle de la vie privée. Donc lorsque nous sommes sur le lieu de travail, elle se comporte comme un parfait employeur et me confie les missions à réaliser.

Parlons de mes missions, contrairement à ce qui avait été prévu avant mon départ, je suis très polyvalente c’est-à-dire que je me charge de la réception (gestion des appels téléphoniques, des prises de rendez-vous en anglais of course !), de la comptabilité, de la paie et de la partie communication. De plus, à la demande de Penny, je développe son site internet qui avait besoin d’un petit coup de frais ainsi que les réseaux sociaux (fastoche, j’ai été formée par le Guide De La Mobilité !)

Vous vous apercevrez que ma famille d’accueil ainsi que mon job à la clinique me permettent de travailler mon anglais. Je ne vous cache pas que c’était très difficile au départ, j’avais beaucoup de mal à comprendre ce qu’on me disait et à répondre surtout. Aujourd’hui, je suis fière de mes progrès, je peux enfin avoir des conversations en anglais avec toujours cet accent français… mais j’y travaille !

Que vous dire de plus, si ce n’est que je suis très contente de cette aventure, d’avoir rencontré de nombreuses personnes et ça ne fait que commencer ! Nous recevons une allemande et une anglaise la semaine prochaine. J’ai été, et je suis toujours, agréablement surprise par l’accueil chaleureux des anglais, ils ont toujours été à mon écoute malgré mon niveau d’anglais. Pour ce qui est du stéréotype de l’anglais réservé, c’est totalement faux selon moi, il est très facile de converser avec eux et je trouve qu’ils ont beaucoup d’humour.

J’ai également pris le temps de visiter quelques endroits tels que le site de la bataille d’Hastings, Eastbourne où un goéland m’a sauvagement pris mon bout de sandwich de la bouche (true story !), la belle capitale qui est Londres mais je ne me suis pas trop attardée, je prendrai le temps de la découvrir de plus près à partir de juillet…

Pour ceux ou celles qui hésitent encore à partir, je vous encourage vivement à préparer vos bagages !

See you soon le Guide De la Mobilité 😉

Print Friendly