PROGRAMME GÉCO-GLEN

GéCo-GLEN (Génération Coopération – Global Education Network) est un programme européen « d’éducation à la citoyenneté mondiale » à travers la mobilité internationale

  • Être âgé de 20 à 30 ans
  • Étudiants de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et paysager (BTSA, licences professionnelles, ingénieurs, vétérinaires, paysagistes, …)
  • Cette expérience peut être conduite dans le cadre de leur formation

Bureau des relations européennes et de la coopération internationale de la DGER (Ministère de l’Agriculture et de la Pêche), ses réseaux géographiques et Sup Agro Florac, en partenariat avec différentes associations européennes, notamment le programme allemand ASA-Programm

  • Trois séminaires de quatre jours en Europe (deux avant le stage et un après) d’éducation  » à la citoyenneté mondiale « , de préparation au départ et de valorisation
  • Stage de trois mois en binôme européen dans un pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine
  • Les participants retenus bénéficient d’une bourse pour leurs frais de déplacement : 1200 euros
  • Pour effectuer un stage dans un pays anglophone ou hispanophone : une bonne maîtrise de la langue est recommandée
  • Remplir un formulaire de candidature en fonction des thèmes proposés – les candidatures peuvent être posées pour un thème de premier choix ou pour d’autres thèmes de premier et de deuxième choix à condition de les motiver


Abdelkader GUERDANE
SupAgro Florac

9, rue Célestin Freinet
48400 Florac – B.P. 35
Tél. : 06 73 89 47 11
Fax : 04 66 65 65 50
Mail : 
geco.supagro@gmail.com
Site web : http://www.supagro.fr

  • En 2015, 5 à 7 places seront destinées spécifiquement pour les étudiants de BTSA les plus motivés dont la note de cadrage est à paraître et sera diffusée prochainement aux établissements agricoles.
  • GéCo-GLEN comprend une phase de préparation au départ et d’évaluation après le retour. Les participants sont encouragés à valoriser leurs expériences personnelles et professionnelles et à s’engager dans la société civile, en devenant ainsi des démultiplicateurs de l’éducation à la citoyenneté internationale.

Print Friendly